Comment crée-t-on ?

D’autres modèles que OMM sont possibles pour expliquer la création. Les anciens, par exemple, invoquaient les Muses. D’ autres traditions font appel à des esprits. A l’ extrème, tout le monde a son explication de cette propriété de l’ esprit humain. Et chacun se pose des questions auxquelles certains donnent quelques fois une réponse provisoire ...


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 29 juillet 2009
par  Jean-François Doucet

N’est fou ni génie qui veut !

Répondre à la question : "Les créateurs sont-ils fous ?" implique tout d’abord de lever au moins en partie l’ambiguïté des termes dans lesquels la question est posée.
L’oeuvre géniale excuse la folie
Pour certains, les fous ne seraient que des individus incapables de communiquer à autrui leur réalité, (...)

lundi 29 juin 2009
par  Jean-François Doucet

Le substrat biologique de la créativité

Les récentes avancées des neurosciences permettent de nous faire une idée du support biologique de la créativité :

vendredi 29 mai 2009
par  Jean-François Doucet

Des mots d’ordre durs comme fer aux paroles en l’air !

Dans le monde extérieur à un créateur, bien des usages d’organisations signifiantes (des horaires de trains aux textes sacrés ) peuvent être repérés. Mais dans certaines circonstances seulement ces organisations signifiantes sont à double face tranchante, l’une tournée vers le locuteur parlant et l’autre adressée à un autrui bien vivant. Dans ces conditions, les organisations signifiantes sont une véritable interface, authentique signe de connaissance et de reconnaissance entre deux locuteurs qui s’entendent véritablement sur une réalité au moins en partie commune. Sinon, les organisations signifiantes telles des paroles en l’ air semblent garder un sens invariant d’un locuteur à l’autre.

mercredi 29 avril 2009
par  Jean-François Doucet

L’inspiration souffle ses mots à l’imagination !

Créer, c’est trouver des relations nouvelles entre des objets : mais comment la parole inspire-t-elle l’imagination à combiner intuitivement objets voisins ou comparables ?

vendredi 30 janvier 2009
par  Jean-François Doucet

La Nature a-t-elle une idée derrière la tête ?

Les modifications visibles des organisations vivantes incitent à penser qu’une ou plusieurs forces invisibles président à leur développement. La méthode scientifique, sans éviter les hypothèses irrationnelles, tend au contraire à rendre intelligible le jeu de ces forces biologiques

Brèves

1er mai 2015 - L’imprimante 3D du pauvre

On dit que l’imprimante 3D sera la machine à vapeur du XXIème siècle.
Sénamé Koffi Agbodjinou, (...)

10 juillet 2013 - La part de mystère aux sciences les plus dures !

Après J. Hadamard ou H. Poincaré , Cédric Villani Médaille Fields 2010 se penche sur le processus (...)

13 janvier 2013 - L’analogie remise à l’honneur ?

Question de définition
On le sait, en science, la valeur épistémologique de l’analogie est faible. (...)

7 novembre 2012 - Sur la sublimation

Jean-baptiste Beaufils m’autorise à publier
Lettre ouverte à Jean-François DOUCET,
SUR LA (...)

21 juin 2012 - Supprimer le problème, c’est le ... boire !

Depuis longtemps, le sur-emballage des produits agro-alimentaires a été montré du doigt sans que, (...)