Le Memex : une rêverie sur du papier se réalise sous nos yeux !

mardi 24 mars 2009

L’époque où Vannevar Bush (1945) alors conseiller du Président F.D. Roosevelt concoit le Memex n’était pas encore entrée de plain pied dans le siècle de l’informatique. Pour l’essentiel, l’information scientifique et technique était disponible dans les bibliothèques aux traditionnels fichiers "Matières" et "Auteurs". Seul le support d’enregistrement des informations commencait à se diversifier : les microfilms existants offraient une capacité de stockage supérieure à celui du papier. Si l’accès aux documents en était d’autant facilité, leur tri devait attendre l’invention des ordinateurs personnels et d’Internet pour être grandement amélioré.

JPEG - 91.9 ko
Une idée d’une machine à penser autrement
Le Memex (1945) préfigure nos bureaux modernes

Dans ce contexte, la vision de Vannevar Bush du bureau du futur prend tout son relief : dès son article fondateur "As We May Think" il imaginait purement et simplement non seulement l’ordinateur personnel mais encore le lien hypertexte [1]. Qui plus est, son texte fondateur "As We May Think" témoigne d’une connaissance approfondie des processus de la pensée humaine puisque au dire de l’inventeur du Memex "Il s’agit d’un supplément agrandi et intime de sa mémoire... " Peut-être l’appareil lui-même est-il une projection de l’inventeur lui-même. En tous cas, il la décrit :
"L’esprit humain travaille ... à l’aide d’associations. À peine a-t il un contenu à sa portée que tout de suite il se saisit du suivant qui lui est proposé par l’association des idées, suivant un réseau de chemins impénétrables portés par les cellules du cerveau.".

Traduction partielle en francais de "As We May Think"

Mots-clés : Informatique, Lien hypertexte, Histoire des Techniques


[1de Theodor Holmes Nelson et de son projet XANADU



Toutes les brèves du site