Le boson dans "l’air du temps" depuis 40 ans

mercredi 4 juillet 2012

Les chainons manquants ne manquent pas !

Les édifices théoriques scientifiques ne manquent ni de faiblesses ni de failles souvent appelés "chainons manquants". [1]

JPEG - 145.9 ko

Le boson, [2] la particule proposée dans les années 1960 par trois physiciens, Brout, Englert, et Higgs. ne fait plus partie de ces imperfections théoriques : son existence vient d’être confirmée à 99,999 % de certitude par les expériences au C.E.R.N du LHC (Large hadron collider) du 4 Juillet 2012.

JPEG - 168.8 ko
Le LHC (Large hadron collider) au CERN
(Ci-dessus un schéma de principe du LHC et de ses détecteurs (CMS, Atlas, Alice et LHCb), Cern Philippe Mouche -Libération Sciences 4 juillet 2012)

Un tunnel de 27 kilomètres de circonférence était en effet nécessaire pour réaliser l’expérience et ainsi complèter ou rejeter le modèle standard de la physique théorique. Il restait à prouver que le dernier maillon prédit par Robert Brout et François Englert, d’un coté et de Peter Higgs de l’autre existait vraiment.

JPEG - 21.1 ko
En rouge on voit la trajectoire de 4 muons dans le détecteur Atlas, résultant très probablement de la désintégration d’un boson de Higgs. Crédits © ATLAS, Collaboration-Cern/Futura Sciences

Steven Weinberg, prix Nobel de physique 1979 a cependant commis l’erreur de croire que les travaux de Higgs étaient antérieurs aux publications de Robert Brout et Francois Englert. "Boson de Higgs " a donc désigné la particule pressentie par la théorie alors qu’en toute rigueur elle devrait s’appeler "boson de Brout-Englert-Higgs-Hagen-Guralnik-Kibble (ou BEHHGK). Un bel exemple de vérification à la fin du processus créatif et de naissance d’un objet physique nouveau " dans l’air du temps depuis 40 ans " !.

Sources :

Le Boson manquant (CERN)

From Higgs boson to human being

Interview avec Michel Spiro, Président du conseil du Cern Liberation 4 juillet 2012

Bosons de Higs et anti-matière


[1Cette traduction du terme anglais "missing link " d’abord employé en biologie serait une "forme transitionnelle" discutable comme l’archéopteryx se situerait phylogénétiquement entre dinosaures et oiseaux. Le terme est employé en physique des particules pour son succès populaire

[2Le champ de Higgs et ce boson, selon la thérorie, donnent leur masse à certaines particules de matière, tandis que les ondes électromagnétiques -entre autres les photons, particules de lumière - en sont dépourvues.