Désimprimer pour économiser le papier

mercredi 4 juillet 2012

Imprimer et simprimer pour économiser le papier

L’apparition des nouvelles technologies d’information et de communication, n’a pas fait disparaître le papier comme certains experts l’avaient prédit ! Bien au contraire : la facilité d’impression des données informatiques a engendré un gâchis du support d’impression difficile [1] à juguler.

Effacement des fautes

Les techniques de traitement des couches imprimées ont d’abord concerné l’effacement des fautes dans le défilement des caractères. La gomme, idéale pour les traits de crayon, s’est très vite révélée impropre à effacer les encres d’imprimerie habituelles. La couverture du texe à l’aide d’un ruban pour une nouvelle impression sur la faute de frappe s’est révélée ensuite inutile lorsque les caractères apparaissant à l’écran avant d’être imprimés pouvaient être changés à volonté. Au lieu de couvrir l’encre pour dissimuler les caractères, une firme a pensé également utiliser une encre pour ainsi dire effaçable par la chaleur.

PNG - 52.2 ko
Vaporisation des encres par laser
Les lettres e, x et t de couleurs ont été vaporisées. Les endroits où la cellulose du papier a été modifiée sont visibles sur le document scanné (Crédit CU)

Recycler le papier ou vaporiser l’encre ?

Mais David Leal-Ayala et ses collègues de Cambridge sont allés plus loin encore : le papier peut être récupéré en vaporisant l’encre par un rayon laser ! En somme, leur procédé de vaporisation au laser est à l’encre ce que la gomme est au trait de crayon ! Dés-imprimer est une simple inversion d’une impression.

Source :

Laser-powered ’unprinter’


[1La première économie à réaliser consiste bien sûr à imprimer sur les 2 cotés de la feuille de papier !