Des diodes moléculaires

vendredi 23 octobre 2009

Comme les transistors, les diodes sont irremplaçables, par exemple pour des systèmes de conversion de puissance, pour les radios, les portes logiques, des photo détecteurs. Elles représentent un ingrédient essentiel des puces électroniques de l’industrie du semiconducteur.

PNG - 65 ko
Asymétrie d’une diode moléculaire
Pour n’être pas qu’une simple résistance, une molécule doit être asymétrique

Dès 1974, Mark Ratner et Ari Aviram ont tenté de surpasser les limites de l’électronique sur silicium grâce à l’électronique moléculaire. Trente ans auront été nécessaires pour que les chercheurs prennent au sérieux la piste de l’électronique moléculaire. Depuis, relier une molécule unique à au moins deux électrodes et à y faire passer du courant est devenu un objectif réaliste. De plus, ce système monomoléculaire doit pouvoir contrôler l’orientation de la molécule.
C’ est maintenant chose faite grâce au professeur Luping Yu de l’université de Chicago et le professeur Ivan Oleynik de l’université de South Florida.
Du point de vue de la créativité, il s’aigt d’une diminution d’un objet connu, la diode.