Le centre de gravité

de toutes les explications du monde

est un ensemble vide qui provoque chez le savant

l'horreur- horror vacui des anciens -qu'il calme de

son explication du monde.

 

 

Participez au Forum
"Brainstorming en ligne"
Exprimez-vous sur "Novum corpus"
Weblog

Présentation

Processus

 

Questionnements

Téléchargements

Glossaire

Citations

(Sur CDS/ISIS/UNESCO)

Publications de l' auteur

Liens

La formule du benzène sort d'un rêve en serpentant !

E. Galois| Accueil|J.Kepler

 



F. A. Kekule (1829-1896)

Friedrich August KEKULE, anobli Kekulé von Stradonitz.( Darmstadt 7 Septembre 1829 - Bonn, 13 Juillet 1896.)

Outre son origine onirique, la formule définitive du benzène est liée par une analogie éloignée de celle suggerée par le rêve.

Au cours d'un repas commémoratif, Friedrich Karl von Kekulé raconte le rêve à l'origine de la découverte de sa formule cyclique du benzène.
" J'ai tourné ma chaise vers le feu ( après avoir travaillé un certain temps sur le problème ) et ai somnolé. Les atomes sautillaient de nouveau devant mes yeux. Cette fois les groupements plus petits restaient en arrière-plan. Mon oeil cérébral, rendu plus précis par la vue répétée de cette sorte de visions ne pouvait plus distinguer des structures plus grandes. de la construction dupliquée; de longues rangées, quelques fois plus intimement emboitées les unes dans les autres, entrelacées et torsadées en serpentant. Mais regardez ! Quoi ? Un des serpents se mettait à saisir sa propre queue, et la forme tournoyait ironiquement devant mes yeux. Comme dans un éclair de lumière, je me réveillais. Rêvons, Messieurs ! "
Robert Weisberg, Creativity, Beyond the Myth of Genius, W. H. Freeman edit.1992 Last updated: 2nd October 1996