"Les idées ne descendent pas du ciel, elles y montent "

 

Participez au Forum
"Brainstorming en ligne"
Exprimez-vous sur
"Novum corpus"

Weblog

Présentation

Processus

 

Questionnements

Téléchargements

Glossaire

Notations

Citations

(Sur CDS/ISIS/UNESCO)

Publications de l'auteur

Liens

 

Deux notions de rhétorique :

La métaphore et la métonymie

l'oscillation métaphoro-métonymique

 

Soit un objet convoité ou un sujet désirant A représenté par l'organisation des signifiants :A...A...A... ( sur l' axe syntagmatique défini par le défilement linéaire du discours ). L'objet convoité toujours imparfait est noté L de même que le sujet désirant provisoirement satisfait.

 

A:Je bois un verre

Si l' on considère que l'eau ou la boisson contenue dans le verre n'est pas mentionnée, on pourra noter "- " l'absence de boisson dans le verre.

 

A:Je bois (l'eau contenue dans) un verre.

-A:Je bois -un verre

On remarquera alors que si l'on enlève au A la barre centrale, on obtient la lettre lambda L.

-A:Je bois -un verre = L

On obtient alors la figuration générale de la métonymie (1) sous la forme :

L= A...A...A - A...A...A

qui figure la découverte d'une anomalie a de l'objet sous forme d'une barre manquante à l'organisation A...A...A...des signes représentant (Art), maîtrisant (Technique), expliquant (Science) de l'objet.

Avec cette notation, l'exemple précédent s'écrit

L= Je bois - un verre

On remarque que L est, comme expression linguistique, convention de sens. Deux interlocuteurs conviennent de comprendre qu'il s'agit de boisson lorsque l'un énonce devant l'autre l'expression L tronquée du contenu du verre. On remarquera que les éléments" verre et eau "sont en relation d'inclusion.

Pour faire face à la situation anormale, le créateur devenu conscient de l'anomalie L sur l'objet représenté par A..A..L...A.. ( il manque une barre au A) cherche un objet voisin ~A ou comparable A' par similarité ou contiguïté . A partir de sa perception L de l'anomalie, il trouve une métaphore _.

On aura :

D-_= L

dans laquelle Delta est le désir

le signe - représente l'objet manquant

Le signe _ représente la métaphore

 

Si, utilisant une des propriétés caractéristiques de l'esprit humain, la comparativité, un sujet créateur trouve une analogie de forme entre un verre et une tasse, il pourra énoncer.

un verre=la tasse

Par simple substitution métaphorique ou paradigmatique nous écrirons :

L =Je bois - un verre=la tasse

 

expression qui, comme la métonymie précédente, omet le contenu de la tasse (généralement de l'eau ). Cette formulation fait intervenir 2 plans, celui du sens propre et du sens figuré :

Sens figuré

-------------------------------------- Sens propre

Avec cette notation, on remarque que :

L =Je bois - un verre=la tasseJe bois -=la tasse

--------------------------------------------------------

qui, avec le sens généralement admis pour les guillemets, s'écrit encore :

" Je bois -=la tasse "

La figuration générale de l'oscillation métaphoro-métonymique est, par conséquent :

 

L = Je bois ( l'eau contenue dans un) - verre= la tasse.

---------------------------------------------------------------

----Le trait pointillé exprime le passage du sens propre au sens figuré.

( ) La parenthèse représente l'omission d'un terme dans la métonymie (3)-

- signifie la connection métonymique

=représente la substitution métaphorique

Soit en utilisant le sens commun donné aux guillemets :

 

="Je bois (l'eau contenue dans un ) - verre=la tasse ".

omission connection substitution

 

Métonymie

 

 Contiguïté

Capacité de combinaison

objet voisin  eau .verre

Relation extralinguistique d'inclusion 

 Métaphore

 

  Similarité similitude, équivalence, ressemblance, l'analogie(...), le contraste",

capacité de selection .

objet comparable

 verre=tasse 
 Création de sens par abstraction des caractères communs 

"Dans la métaphore, la ressemblance fait naître une qualité du réel qui ne peut pas émerger de la métonymie. Cette qualité du réel appartient à l'un et à l'autre terme de la comparaison, ne rend compte ni de l'un, ni de l'autre, est distinct de l'un et de l'autre ; c'est ce qu'on appelle l'idée abstraite. (P. Gallais)".

Voir aussi :

Dani\le Levy

(1) Guy Rosolato, Technique d'analyse picturale in :Essais sur le symbolique , Gallimard, Paris, 1969. p 139 - 157.

Liliane Fainsilber : METONYMIE ET METAPHORE LES MODES D’ELOQUENCE DE LA STRUCTURE

 

 

Pour en savoir plus sur la description des situations créatrives :

http://www.cafe.umontreal.ca/cle/listes/x0465.htm

lhttp://perso.wanadoo.fr/martine.morenon/1jakobso.htm

 

 

 

 

 

Métonymie

L= -A

Objet voisin

Connect A~A


Métaphore

D-_=L

Compare A=A' Objet comparable